14, c’est le chiffre que devra atteindre la flotte de la compagnie aérienne publique camerounaise Camair Co qui a démarré son activité en 2011 pour s’engager dans la voie de la prospérité. Il s’agit d’une estimation de Boeing consulting qui avait été recruté par le gouvernement pour aider au développement de sa compagnie nationale. Le nombre d’avions varie légèrement avec celui estimé par la direction générale de la compagnie (11 coques). Reste à savoir si le budget prévu au départ ne devra pas être augmenté pour boucler l’affaire. Camair Co est le troisième transporteur du pays, après Air France et Brussels Airlines. Toutefois, la concurrence risque de se durcir : une nouvelle compagnie, Fly Caminter, devrait prochainement s’implanter au Cameroun.