Week-end à Longyearbyen

Rejoindre l’archipel du Svalbard et l’Île du Spitzberg en moins de deux jours, c’est le pari réussi de quatre amis. Jacques Callies nous raconte ce vol à travers la Norvège, du sud à l’extrême nord, vers l’un des secteurs les plus beaux de la planète, où l’accueil norvégien est exemplaire.

Raoul Danesekouman

Après un ATPL à l’ESMA, Raoul a été porté par des vents favorables : copi court-courrier à Bruxelles, copi long chez Emirates et « cruise captain » chez Norwegian. Une trajectoire quasi parfaite.

Reborn Aviation

Les avions neufs ne sont-ils pas bien trop chers pour la plupart des pilotes ? Pourquoi alors ne pas s’intéresser aux avions remanufacturés ? Ian Seager s’est penché sur la question et a visité la société Reborn Aviation près de Southampton, au Royaume-Uni.

Et si on se passait de pilote dans nos avions ?

De manière récurrente, les constructeurs et les compagnies aériennes sont sans cesse en quête de solutions pour faire baisser leurs coûts. Dernière option envisagée : la suppression des pilotes qui coûteraient trop cher et ne seraient pas assez fiables. Selon une étude de l’UBS, 35 milliards de dollars pourraient être économisés avec des vols « automatiques ». Paradoxalement, certains pilotes se font à cette idée.

Oshkosh 2017

Un show aérien musclé, une météo particulièrement clémente, une fréquentation en hausse spectaculaire et des innovations en tous genres, voici en résumé ce que fut l’édition 2017 du grand rassemblement de l’aviation américaine.

La dernière blague suisse

Les Suisses ont le sens de l’humour, c’est connu, et peut-être que le rapport commis par les analystes de la très respectable UBS le 7 août dernier n’était qu’une blague de potache destinée à faire un maximum de buzz, parfaitement recevable par tous les hommes d’argent et de pouvoir puisque leur proposition de virer les pilotes des…

Risen, fast and serious

Avec ses 323,8 km/h enregistrés par la FAI, le Risen fabriqué par la société Swiss Excellence Airplanes est l’ULM le plus rapide au monde. Milos Krivokpic a piloté ce petit bijou équipé d’un Rotax de 100 cv seulement. Il l’a jugé séduisant, sain, confortable et… rapide, évidemment !