L’insolent succès d’Aerospool ne se dément pas. Le WT9 Dynamic, n° de série DY600 vient d’être livré à son heureux propriétaire, l’aéroclub de CALW en Allemagne. L’engouement suscité par le Dynamic en France est également constant puisque ce sont près de 200 appareils toutes versions confondues qui évoluent sous nos cieux. Si on compte les appareils vendus en kit, ce sont en tout 700 Dynamic qui volent à travers le monde. Ce succès et le carnet de commandes qui en résulte, a conduit le constructeur, d’augmenter les cadences de production à 5 appareils par mois, dont 2 sont réservés au profit de Finesse Max, l’importateur, pour le marché français. Côté certification CS LSA, le feux vert de l’EASA se fait attendre. Il faut dire que l’agence européenne est un peu sur tous les fronts, notamment avec le vaste mouvement de simplification initié il y a plusieurs mois par Patrick Ky, son directeur de l’agence et son staff. 2017 devrait être l’année de l’obtention du CDN pour le WT9. Parallèlement, les essais en vol de la seconde génération du WT10 (cellule modifiée et capot moteur allongé), sont annoncés pour le printemps. Le quadriplace de la marque devrait obtenir son éligibilité en CNSK en France dans le courant de l’année. Enfin, la toute dernière évolution du WT9 ULM sera présentée au salon Aero de Friedrichshafen en avril ; elle comportera plusieurs évolutions aérodynamiques significatives ainsi que quelques innovations et équipements inédits sur cette gamme d’appareils. La version définitive du WT10 sera également exposée.