Au sommaire ce mois-ci dans votre magazine :

Diamond DA42-VI

Après 30 ans de règne absolu, Christian Dries a revendu la totalité de Diamond Aircraft au géant chinois Wanfeng. À l’occasion d’un...

Lire l'article

Le futur selon Avidyne

Profitant du salon de Sun’n Fun à Lakeland, en Floride, nous avons passé quelques heures en compagnie de Dan Schwinn, président et CE...

Lire l'article

Le simu d’Aviadream

À Creil, un centre de simulation hélicoptère vient d’ouvrir ses portes. L'idée de son fondateur, un pilote de ligne passionné par les...

Lire l'article

Dangereux lasers

Les lasers mettent clairement eu cause la sécurité des vols. Pour autant, la réponse des tribunaux français est très disparate, mê...

Lire l'article

Décisionnel météo en aviation d’affaires

L’instructeur Yves Brucker répond aux interrogations d’un lecteur, pilote de jet. La réglementation applicable à l’aviation d€...

Lire l'article

Aero 2019

Une nouvelle fois, le salon de Friedrichshafen reste le salon de référence en Europe pour les passionnés, les constructeurs et les futurs...

Lire l'article

Le temps des magiciens

Le Congrès des aéro-clubs, appellation plus vendeuse que l’assemblée générale ordinaire de la Fédération Française Aéronautique, s’est tenu dernièrement à La Rochelle, près de l’Atlantique et des voiliers qui donnent envie de prendre le large.

Bien qu’étant le « digne représentant de la presse capitaliste la plus dure », comme aime me taquiner le président Charron à chacune de nos rencontres, j’y étais une fois encore invité et j’ai pris un formidable plaisir à y passer une journée. D’abord parce que Jean-Luc Charron est un président différent de ses prédécesseurs, apparemment moins politiquement correct, mais capable de faire des ronds de jambe lorsqu’il le faut, et hyperactif, plus que tous les autres. C’est un être étonnant, multitâche et multifonction, présent sur tous les fronts à la fois, mais qui ne se prend pas du tout au sérieux. Après l’avoir observé sur scène, micro en main lors d’une AGO – à l’époque où il n’était que grand argentier – et lors d’une remise des prix d’un Tour des jeunes pilotes, j’avais compris que ce personnage hors-norme allait forcément devenir président comme je le lui avais dit. Il l’est aujourd’hui et je pense qu’il le sera longtemps, à moins d’un putsch surprise, mais rien ne semble se profiler à l’horizon et nous n’avons identifié aucun dissident prêt à l’action !

Et c’est normal puisque J.-L. Charron est un rassembleur : en plus des présidents de clubs, de l’Administration, etc., des anciens présidents et élus d’importance avaient été invités. Comme pour une fête de famille. Venus parfois à grand-peine. En citer un nous obligerait à les citer tous, mais qu’ils sachent que leurs efforts n’ont pas été vains, que leur présence a participé à la réussite de l’événement, a propagé l’envie indispensable pour que nous continuions tous de voler. Le hall du Palais des congrès était du reste rempli d’exposants au grand savoir-faire, Elixir Aviation et son joli proto en attente de certification EASA CS-23 se taillant la part du lion en tant que « régional de l’escale », fort d’un soutien fédéral visible et de conditions de précommande sans danger puisqu’elles permettent de récupérer la totalité de son dépôt de 2 500 euros (1,4 % du prix de l’avion) sur simple demande. Sioux !

Autre magicien professionnel, le tout aussi boulimique Didier Mary, l’organisateur de salons aéronautiques aussi bien en France qu’aux Émirats ou en Afrique à partir de sa base de Dubaï. Didier tient cette année son France Air Expo Lyon du 13 au 15 juin et il a décidé, d’un coup de sa généreuse baguette, d’y inviter nos lecteurs. L’idée de revenir à Lyon pour le seul salon d’aviation générale de France est judicieuse et ce bulldozer que j’aime m’a dit vouloir s’y tenir à l’avenir, ce qui lui permettra certainement de renouer avec le succès de Cannes autrefois. Nous y serons, comme nous en avons convenu, un peu tardivement il est vrai, et espérons vous y rencontrer, échanger comme nous l’avions fait au dernier salon de Lyon du matin au soir, y refaire le monde.

Sachez enfin que le Friendly Fly-In du dernier week-end de juin, que les magiciens que nous sommes cette fois, grâce à Orléans Loire-Valley, l’AOPA France et Wingly, est en train de décoller sereinement. D’abord, nous avons réussi sans difficulté à récolter les fonds nécessaires pour inviter à déjeuner les 600 affamés que nous espérons voir atterrir le samedi 29 juin. Sans compter le camion d’essence indispensable à votre ravitaillement et qui nous est offert. Cela a pris un peu plus de temps que pour les millions de la cathédrale Notre-Dame, mais l’enjeu était différent et les retombées moins spectaculaires.

Nos contributeurs de circonstance que sont Bose, Diamond Aircraft, Garmin, Jeppesen et Piper Aircraft seront là pour vous accueillir, exposer leur matériel ou leurs avions (un Diamond DA62 et un Piper M500), tenir une conférence, échanger… Et aussi quelques autres, comme Continental pour parler pistons, la DGAC pour conseiller sur le VFR informé, gage de la sécurité de tous, petits et gros. Et, en vedette américaine, le constructeur Sonaca Aircraft, non pas avec le F-16 qui doit bien traîner forcément dans un coin de hangar, mais avec ses S200 Trainer et Trainer Pro qui, après la Belgique, se vendent en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et maintenant en Turquie.

Au fait, pourquoi pas un Robin DR 401 ? Nous avons croisé Guy Pellissier à Friedrichshafen, d’excellente humeur après une commande ! Il nous a invités à nous installer dans le modèle exposé en nous parlant des nouveautés et, du coup, j’ai oublié de lui parler du Friendly Fly-In ! Qu’il sache bien que tous les hommes de bonne volonté sont attendus de pied ferme à Orléans Loire-Valley les 29 et 30 juin !

Jacques CALLIES

Print Friendly, PDF & Email

Actualités

Carnets de vol

Les récits de nos lecteurs

  • LIRE CE RÉCIT
    Week-end à Longyearbyen
    Rejoindre l’archipel du Svalbard et l’Île du Spitzberg en moins de deux jours, c’est le pari réussi de quatre amis. Jacques Callies nous raconte ce vol à travers la Norvège, du sud à l’extrême nord, vers l’un des secteurs les plus beaux de la planète, où l’accueil norvégien est...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Convoyeur de TBM
    Le ferry pilot fait partie d’une espèce privilégiée. Il reste le seul professionnel payé pour piloter des avions de tous types, dans des conditions compliquées, partout à travers la planète. Jacques Callies a voyagé vers Miami en TBM 930 aux côtés de Jacques Raissiguier, dit Jack.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Let's fly away to the sun !
    Partir à l’aventure le nez au vent ou plutôt tourné vers le soleil, sans effectuer aucune réservation, tel a été le choix de Fred et de Nico cette année. Une sage décision quand on pratique le voyage VFR puisque leur tour de France s’est transformé en navigation vers la Suède.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Iles Feroe, Vagar, si désiré
    Vágar, le seul aérodrome des Îles Féroé, est l’escale rêvée lorsque l’on vole vers l’Islande. Malheureusement, pluie et brouillard recouvrent le secteur 260 jours par an en moyenne. Le rêve de Jacques Callies était donc de pouvoir enfin s’y poser. Récit d’un vol assez compliqué.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Le Cap Nord à tire-d'aile
    Propriétaire d’un TB20, Colombo Vandi a entrepris avec Agnès un périple dont ils rêvaient : rejoindre le Cap Nord, dans le comté de Finnmark, en Norvège. Ils ont décollé de Fano, en Italie, destination l’aéroport de Valan-Honningsvag.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Le Tour d’Écosse
    Frédéric Braun et ses amis, pilotes privés hélicoptères, décident de sortir de leurs habituelles navigations pour aller plus loin : destination l’Ecosse. Ils sont partis à six en juin avec deux Robinson R44.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    De Miami à San Francisco
    Vincent et Thomas, après avoir passé leur ATPL en Angleterre, ont décidé de monter leurs heures aux États-Unis. Ce choix les a conduits à traverser le pays d’est en ouest en Cessna 152. Un voyage de 19 jours avec 5 800 Nm parcourus en 88 heures de vol.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Voyager pour monter ses heures: Charleroi Marrakech
    Donald et Bastien, en formation pour devenir pilotes de ligne, entreprennent de rejoindre le Maroc en PA-28 depuis la Belgique pour monter leurs heures de vol. Ils sont partis 11 jours et ont effectué 36 h 54 min de vol.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Et si vous décolliez sur les traces de Saint-Ex ?
    Directeur du Rallye Toulouse Saint-Louis, Jean-Jacques Galy aimerait vous entraîner à votre tour à travers le continent africain jusqu’à Dakar. Il raconte avec passion Daurat, Mermoz, Saint-Exupéry… et tous les autres, bien vivants cette fois, qui ont suivi la dernière édition.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Découvrir l'Australie en C172
    CARNET DE VOL Découvrir l'Australie en C172 Par Régis Hua-Van, Photos de l'Auteur et Josiane Ayant la chance d’avoir de temps à autre 48 heures d’escale à Melbourne, je réalise le rêve de beaucoup de Français attirés par les contrées lointaines. Avec ses 17 000 km depuis Paris, Melbourne répond donc à ce critère d’éloignement et...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Voir Tan-Tan...
    Quiconque s’intéresse aux « choses de l’air » s’intéresse aussi à ceux et celles qui construisirent la saga aéronautique. Quand, en plus, le terrain de leurs aventures n’est pas si éloigné, Tan-Tan, alors on prend son atlas et on ouvre Google Earth, puis on regarde un peu plus en détail les...
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Vers les Cyclades
    Elie Bensimhon a rejoint le Rallye Aero France pour sa 21e édition: destination les Balkans et la Grèce. Soleil, mer bleu azur et culture étaient au rendez-vous.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Oléron, Terre d'envol
    L’île d’Oléron au bord du pertuis d’Antioche est une destination estivale appréciée. Entre les pilotes de passage et les aviateurs autochtones. La découverte d’une (presque) île par les airs est une invitation au voyage. Les Ailes Oléronaises vous accueilleront autour d’une bière locale!
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Cap sur les Shetland
    En juin, dix pilotes de la Flying Badgers Team ont décidé de rejoindre les îles Shetland en passant par les îles françaises de l’Atlantique, les îles Anglo-Normandes, l’Irlande et les îles Hébrides, et un retour par l’Angleterre.
    Lire la suite...
  • LIRE CE RÉCIT
    Rallye Aéro-France 2014 : Espagne Portugal
    Après le fabuleux voyage en Israël que Rallye Aero France avait réalisé en 2013, et l'intense préparation qui l’avait précédé, nous avions décidé pour 2014 de faire un parcours plus court, plus simple à organiser. De plus, pour les 20 ans de l’organisation, pourquoi ne pas revenir là où...
    Lire la suite...
FAE mai 2019
a et p facebook
Print Friendly, PDF & Email