Les chiffres du GAMA ne sont pas très bons : 1 019 avions à pistons vendus dans le monde en 2016 (-4,9 %), pour autant, l’aviation générale et ses constructeurs ne baissent pas les bras, notamment en Europe. Elle vient d’afficher son relatif dynamisme durant 4 jours au sein d’Aero 2017, lors de la 25e édition du premier salon d’aviation générale d’Europe. Les chiffres officiels font état de 34 200 visiteurs pour 707 exposants, soit une centaine de plus que l’édition précédente. La crise semble s’éloigner, les grands constructeurs sont de retour : Tecnam avec son P2012, Diamond avec des nouveautés, Cirrus et son mock-up de jet – bien que les livraisons aient commencé en décembre dernier. Certes, on ne croule pas sous les annonces de nouveautés.

Le secteur de l’ULM est stable. Les constructeurs « installés » sur le marché font évoluer leurs appareils comme JMB Aircraft ou encore Aerospool (avec le Dynamic) qui sont passés à l’étape « peaufinage des cockpits ». Un peu à la manière de Cirrus (et le syndrome BMW), les clients regardant avec intérêt les dernières versions d’un modèle. Quelques constructeurs d’ultralégers confirment leur présence sur le marché en obtenant leur sésame dans tel ou tel pays : « certification » en Allemagne comme TL-Ultralight ou homologation en France pour l’Ellipse. La créativité marque un peu le pas mais le secteur est déjà bien pourvu en modèles, il faut avoir un certain courage ou un business plan bien affûté pour lancer d’autres machines.

[…]