L’idée d’un voyage au cœur du désert algérien est née au cours de l’année 2015 après un palpitant rallye au Maroc, jusqu’à Dakhla, organisé par l’association Trek Aviation. Contrairement au Maroc, l’Algérie demande une autorisation de survol de son territoire, notamment lorsqu’il s’agit de survoler le Sahara et les régions du sud ; ce qui est plutôt difficile à obtenir, surtout après les tragiques événements survenus a El Amenas en janvier  2013 et en Kabylie en 2014. Ainsi, les diverses demandes n’ont pu aboutir et nous avions dû à l’époque renoncer à ce premier rallye.

En 2016, par contre, la persévérance de l’organisateur, Roland Hanser (www.trek-aviation.wifeo.com), nous a permis de réaliser ce rêve : atteindre le Grand Erg Occidental algérien, avec cette fois 3 avions participants. C’est ainsi que l’aventure a commencé. La demande de survol pour les appareils : un P68, notre TB-20 et un Pegaz W100 – avion entièrement construit par Roland, avec des équipages d’origines diverses, a été finalement acceptée la première semaine d’avril, peu de temps avant la date de départ prévue…

Jour 1 : Espagne – Tlemcen, en Algérie (LECN – DAON). Le dimanche après-midi, arrivée à Tlemcen des trois équipages. Roland fait équipe sur ce trajet avec Mohamed, un grand connaisseur des lieux, à bord de son Pegaz au départ de Colmar (LFGA) ; Curo a quant à lui quitté ses belles montagnes de la région des Grisons pour rejoindre Lionel à Lognes (LFPL) sur son bimoteur P68 ; Colombo et moi-même voyageons à bord du TB-20 au départ de Fano (LIDF) via Chambéry (LFLB). Nous avons tous transité la veille par l’Espagne avec une escale amicale à Castellon de la Plana (LECN) pour un dîner de souvenirs avec Carlos et Manuel, des amis pilotes du rallye Maroc de 2013. Vu que l’aérodrome El Pinar de Castellon n’est pas un aéroport international, une escale à Murcia-St Javier (LELC) fut nécessaire pour remplir les formalités douanières pour la sortie de l’espace Schengen.

[…]