En quelques mois, French Blue sème la tempête dans le transport aérien français long-courrier et plus particulièrement sur les destinations exotiques. Tous les acteurs présents sur ces lignes se demandent jusqu’où ira la menace. Après XL Airways concernant la destination Punta Cana pour lequel French Blue a ouvert un vol, c’est sur La Réunion que la low cost long-courrier va manifestement faire bouger les lignes. French Blue ouvrira en juin une ligne Paris La Réunion à raison de 8 rotations par semaine. Après XL Airways, Air Austral, la compagnie locale, va devoir affronter l’arrivée de French Blue avec des tarifs nettement inférieurs. Si la compagnie réunionnaise n’avait, semble-t-il, pas beaucoup souffert de la desserte d’XL, ce sera autre chose avec l’Airline dirigée par Marc Rochet qui propose un AR à 500 euros… French Blue a ouvert les réservations sur son site et commencé des recrutements de PNC localement. La ligne sera d’abord desservie par des Airbus A330, puis à l’été 2017 des A350 qui coûtent moins cher en exploitation que les 777 d’Air Austral. Finalement, French Blue applique le concept de low cost long-courrier qui avait été imaginé en son temps par un certain Gérard Ethève, alors patron d’Air Austral qui projetait de mettre un A380 densifié entre Paris et Saint-Denis. Le changement de direction d’Air Austral a induit un changement de stratégie, c’est un homme d’Air France, Marie-Joseph Malé, qui l’a remplacé. Les liaisons province-La Réunion ont été supprimées et la liaison en A380 oubliée. On ne sait pas encore comment les dirigeants d’Air Austral vont résister à ce coup de bélier.

Print Friendly, PDF & Email