En cette fin d’année, une bonne nouvelle va réjouir tous ceux qui se destinent à la carrière de pilote. Air France relance de la filière cadet, comme nous l’avions annoncé sur notre site il y a plusieurs semaines. Face à ses besoins de 700 pilotes à l’horizon 2020, la compagnie nationale a officiellement remis en place ce cursus de formation. Sur son site, les postulants peuvent découvrir les conditions pour faire acte de candidature : être  de nationalité des pays membres de l’espace économique européen ou de de nationalité suisse, ne pas avoir été ajourné ou éliminé deux à une sélection Air France, ne pas voir été éliminé à une formation Air France ou Transavia, avoir un bac S ou ES et être titulaire de l’ATPL théorique délivré par une école homologuée d’un état de l’Union européenne, avoir un score au TOEIC de 850 et une aptitude médicale de classe 2. Naturellement, des diplômés supérieurs peuvent également proposer leur candidature : 2e année de classe préparatoire aux grandes écoles, 120 crédits ECTS dans le domaine scientifique, cycle master d’une école de commerce, voire un diplôme validant 5 années d’études d’études supérieures. Ensuite, une fois l’accès aux sélections validée, une aptitude médicale de classe 1 sera nécessaire. Le parcours da la sélection comporte trois étapes : une présélection avec des épreuves en ligne de logique, de raisonnement, de culture générale et d’anglais, une phase « psy1 » avec ces tests psychomoteurs et psychotechniques ( elle déroulera à l’ENAC), une phase « psy2 » avec les fameux entretiens de groupe et individuels. Ensuite, une commission statue sur la réussite à la sélection. Les premières mises en formation se dérouleront au printemps 2018. Cette formation comportera l’ATPL théorique, la licence CPL, la qualification de vol aux instruments ( IR ) et la qualification multimoteur pour terminer sur le MCC. En fonction de la compagnie d’affectation, le candidat passera une QT A320 ( Air France ) et une QT 737 ( Transavia ). Pour former ses pilotes, Air France va faire appel à quelques écoles qui auront répondu à un appel d’offres voici plusieurs mois. Compte tenu des besoins d’Air France de l’ordre de 300 pilotes par an, plusieurs écoles seront sollicitées, françaises ou étrangères.