J’avais envie de relire des pages d’histoire aéronautiques. Sans nécessairement me plonger dans des doc techniques, des fiches et des pavés biographiques. Alors, j’ai ouvert les deux ouvrages que Xavier Méal a édités aux éditions Larivière, Avion de Rêve, tome I et II. J’ai pu satisfaire mes envies d’azur, d’hélices bien rondes et surtout de curiosités aéronautiques qui seraient restées dans les oubliettes. Les deux ouvrages font naturellement la part belle aux photos. Et quelles photos ! Xavier Méal est, je vous le rappelle, rédacteur en chef adjoint du Fana, la bible pour l’histoire de l’aéronautique, récente ou ancienne. De surcroît, Xavier Méal est une fine gâchette photographique. Les angles de prises de vue sont choisis pour révéler toute la grâce, l’architecture et la puissance d’un aéronef. Xavier est un petit malin, il choisit toujours une lumière du soir ou du matin, plus riche en couleur, assez souvent celle du matin, moins monochrome que celle du soir. Les images sont parfaitement exposées. On y trouve des photos de détail et un petit historique qui replace l’importance de l’appareil dans son contexte. L’embardée du Ford 4-AT Tri-Motor est de toute beauté du tome I page 14. Je vous parle de celui-ci mais le Dragon rapide du même tome en page 52 est un pur bonheur photographique, digne des meilleurs photographes américains air to air. Vous allez découvrir en page 126 le Lavochkine 9 dans une posture inhabituelle pour le photographe, un régal. Le tome II fait la part belle aux avions un peu musclés : un Curtiss P36C en page 30, un B35 Mitchell en page 36, le Mustang P51 en page 92, un P38 Lightning en page 138… Je vous invite à ouvrir religieusement ces deux ouvrages en pensant à toute la sueur et la matière grise qu’il a fallu dépenser pour concevoir tous ces zings. Bonne (re) lecture. JMB