Texte et photos de Jean-Michel Bossuet.

Blois restera toujours Blois : un endroit où chacun y nourrit l’essence de sa passion. Il y a les « technos » qui passent les bécanes en revue pour y dénicher des petites solutions techniques, des montages… Il y a ceux qui ont déjà une idée précise en tête et qui viennent se rassurer de leur choix en voyant in situ leur futur appareil. Il y a les rêveurs. Et en marge du marché et des affaires, on s’y amuse. Mais, ce salon ne doit pas cacher la forêt. Pas mal de constructeurs ont débarqué sur ce marché balbutiant, attirés par une belle perspective de profits. Résultats : les prix connaissent une inflation permanente. On s’oriente vers des machines à 80 000/100 000 euros, nous sommes bien loin de la clientèle ULM classique. De tels tarifs n’incitent pas les clubs – avion et ULM – à s’équiper. On est au-dessus de l’aviation certifiée classique alors que précisément, l’ULM aurait pu être un vrai marche pied économique pour accéder à la 3e dimension.

[…]