Par Jean-Michel Bossuet, Photos AC Boulonnais et Guillaumet.

Comme de nombreux clubs en France, le printemps annonce la reprise des vols, notamment pour les candidats au Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA). Dans le nord de la France, au sein de l’aéroclub du Boulonnais, on croit dur comme fer à ce brevet qui introduit les postulants à une première étape de la culture aéronautique. Les responsables du club estiment que les candidats au BIA apportent une nouvelle dynamique dans l’association. À commencer par quelques élèves pilotes supplémentaires, un peu moins d’une dizaine en tout depuis deux ans.

Cela peut paraître peu, mais le club ne compte que 80 membres, ce qui fait environ 10 % de futurs pilotes en plus, pas mal pour une association qui se relève de ses cendres. En effet, le club a brûlé en 2010 ! « Notre investissement dans le BIA a été très bénéfique, cela a créé une véritable émulation entre les membres. Les jeunes pilotes brevetés et certains de nos membres s’efforcent d’accueillir et d’entourer les titulaires du BIA qui décident d’aller au-delà en s’inscrivant au PPL. Tous ont envie de s’investir pour les aider pour les cours théoriques. Le résultat est une augmentation des heures de vol et quelques futurs brevetés dans les tuyaux », explique Maxime Dorremus, chargé des BIA au sein du club. L’an dernier, 31 jeunes ont obtenu le diplôme et 7 sont « passés à l’acte », ils n’étaient que 3 l’année précédente, au moment de la réouverture du club.

[…]