Depuis 2004, et notre premier vol sur G1000, nous avions vite compris que l’avenir de l’avionique analogique devenait bien sombre. C’était il y a 14 ans déjà. Longtemps diront certains, mais à l’aune du temps qui régit l’aéronautique, c’est juste un clin d’œil. Aujourd’hui, il est presque impossible de commander un avion neuf avec une avionique classique. Situation d’ailleurs renforcée par l’arrivée de l’avionique non certifiée et néanmoins installable dans les cockpits de nos avions. Il y a quelque temps, lors d’un vol IFR (heureusement en conditions CAVOK), l’horizon de secours de notre « mazoutière » préférée a décidé qu’il était temps de se mettre en vacances. C’est la raison pour laquelle nous gardons à bord une provision de Post-it. Rien n’est plus déroutant et dangereux qu’un instrument, auquel on est censé faire une confiance aveugle, qui indique que l’on vole sur la tranche ! Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que nous nous trouvions confrontés à ce genre de panne. La question qui se posait était alors : « Ça vient d’où, cette fois ? »

[…]