J’aime à répéter que les deux plus beaux moyens de transport qui soient sont l’avion et le vélo, mais c’est, cela va sans dire, oublier le plus naturel d’entre eux : la marche. J’avais passé l’été dans les récits d’exploration polaires, et surtout du très précis et vivant récit de Cherry Garrard, un compagnon de Robert Falcon Scott, le malheureux capitaine d’une expédition qui devait arriver au pôle Sud – quelques jours seulement après qu’Amundsen l’ait conquis – et y mourir de faim et de froid avec ses compagnons à quelques miles à peine du dépôt de nourriture qu’une tempête prolongée les empêcha de rejoindre.

L’antarctique hors de portée, je décidais d’aller visiter le Groenland avec le Mooney Ovation et d’y faire un voyage à pied de dix jours avec un de mes amis, Pierre Brihat.

Destination Kulusuk, à deux heures trente de vol seulement de Reykjavik, ce qui avec l’autonomie du Mooney permet le cas échéant de revenir sur le terrain de départ.

Un mail échangé avec Kulusuk est rassurant sur la disponibilité du carburant qui avoisine tout de même les 24,45 Danish krone, soit 3,29 euros le litre. Le reste n’est guère bon marché, mais pas déraisonnable non plus : 100 euros de Handling et 16 euros de parking journalier.

[…]