Dès janvier, les réunions s’enchaînent tous les mois pour un départ prévu mi-juin. Nous définissons les routes en fonction des objectifs de chacun : paysages, types de pistes (Barra), lieux à voir du ciel ou à visiter d’en bas, etc., vérifions les plans de vol, les contraintes (General Aviation Reports) et, bien sûr, les règles de vol des différents pays traversés. Entre chaque réunion, des groupes plus réduits travaillent sur des points précis : réglementation, routes, informations météo disponibles, plans de vol, négociations de PPR, coûts des taxes et du carburant, etc.

Notre objectif est de rejoindre les îles Shetland en passant par les îles françaises de l’Atlantique, les îles Anglo-Normandes, l’Irlande et les îles Hébrides, et prévoyons un retour par l’Angleterre. Les équipages sont exclusivement constitués de pilotes : dix dans quatre avions, un Piper PA-28 Arrow III, un Piper PA-28 Arrow IV Turbo, un Cessna 177 Cardinal et un Cirrus SR22.

Début juin, tout est paré. Les logs de navigation sont prêts, les GPS préparés avec les routes, les avions sont révisés avec un potentiel d’au moins 40 heures et nos contacts sur les aéroports sont prévenus et nous attendent. Nous prévoyons un départ le vendredi 12 et préparons une navigation difficile d’un point de vue météo. Dès le mercredi, alors que nous suivons l’évolution de la météo tous les jours, nous constatons le passage d’un front sur le sud de la France. Aussi, nous anticipons un décollage de Cannes et Aix dès le jeudi 16 h 30 avec les deux PA-28 Arrow pour rejoindre Bordeaux et les deux autres avions.

[…]