Il aura suffi, à 6 ans, d’un voyage vers l’île Maurice en poste pour qu’Isabelle décide de devenir pilote. Elle ne le formulait pas exactement comme cela, mais elle a bombardé l’équipage de questions du genre : comment ça vole un avion ? Elle a tout de suite voulu un bureau comme cela. Aujourd’hui, à 35 ans, elle est commandant de bord en aviation d’affaires sur le monoturbine Pilatus PC-12. À 14 ans et demi, l’aventure commence à l’aéro-club de Bondues. Elle est lâchée à 15 ans et devient la plus jeune fille membre de l’association. Elle se paie même le luxe, lors d’une navigation solo, d’être victime d’une panne moteur qu’elle gère avec un incroyable sang-froid en atterrissant en plané. Ce « fait d’armes » lui vaudra un certain respect au sein du club. Voler est déjà, pour elle, une source de bien-être. Mal informée, elle croit que la carrière passe par Maths sup et Maths spé, ce qui va, selon elle, au-delà de ses compétences. Elle renonce un temps au métier de pilote et part en Angleterre comme jeune fille au pair. En rentrant, elle passe finalement le test d’entrée à l’Institut Amaury de la Grange (IAAG) ; elle a 21 ans.

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email