Olivier Monnot est l’exemple du pilote qui s’est fait à la force de la main, sur le manche. Nourri par une passion pour tout ce qui vole, de préférence les avions, il va prendre le bon virage au bon moment. L’histoire remonte à tout petit… Enfin, presque. Ado, il passe son temps à lever la tête au moindre bruit de moteur, mais il doit aussi à chaque fois réajuster ses lunettes… Affublé d’une myopie qui ne présage rien de bon pour la suite, il sait assez vite qu’il ne passera pas le cap de l’aptitude médicale de classe 1 française. De plus, avec un Bac ES en poche et une passion plus que modérée pour les maths et la physique, ce n’est pas gagné non plus. Sa passion lui ouvre cependant les portes de notre rédaction pour un stage, dont il garde encore aujourd’hui un souvenir ému. L’option pilote professionnel étant décochée, il décide d’utiliser judicieusement ses méninges en traînant sur les bancs de Science Po Grenoble. Diplôme en poche, il travaille en presse informatique avant de s’orienter vers la confection, le suivi et l’administration de sites web d’information. Il sera également un pionnier en télétravaillant à Bréhat, le rêve inaccessible pour tous les agoraphobes.

[…]