ALSIM AL250

Et si les aéro-clubs, en renouvellement constant de clientèle, proposaient de commencer, puis de parfaire les formations sur simulateur de vol ? La française ALSIM vient d’inventer un outil pédagogique évolutif adapté aux structures légères qui peut leur permettre à la fois de gagner de l’argent, de garder leurs membres et de faire voler beaucoup plus leurs avions.

Sortez du tour de piste !

Sortir du tour de piste n’est pas si compliqué, il suffit d’une bonne destination, d’avoir envie de partager ses émotions, son expérience ou de se nourrir de celle des autres. Et si un instructeur est dans le lot, c’est toujours bon de réviser ses fondamentaux. Nous avons rassemblé quelques exemples pour vous inciter à déplier la carte et à regarder dehors…

Virus SW 121

Le Virus SW, bien connu en catégorie ULM, a été revu entièrement par Pipistrel de manière à décrocher sa certification avion CS-LSA. Jacques Callies a essayé à Haguenau ce biplace différent des autres, à la fois performant et très intéressant à piloter.

Safari 400

Commercialisé en kit ou prêt à voler, le Safari jouit d’une réputation internationale. Facile à assembler, agréable à piloter et abordable financièrement, ce biplace représente une excellente alternative aux modèles certifiés. Richard Saint-George l’a piloté en Floride.

Voler en montagne

« La montagne, ça vous gagne ! » Cet excellent slogan, inventé au siècle dernier, a accompagné l’engouement des Français pour le ski et la montagne. Les instructeurs de vol en montagne l’utilisent eux aussi, mais pour recommander à leurs élèves l’humilité car la montagne aura toujours le dernier mot.

Garmin G1000 NXi

Le nouveau G1000 est une bête de course ! Annoncé depuis peu pour les King Air de Textron Beechcraft, il est déjà disponible sur d’autres modèles. On murmure même que des évolutions seraient possibles dans un proche avenir pour les G1000 d’ancienne génération. Cirrus, Beechcraft et Cessna ont aussi annoncé que leurs modèles 2017 seraient équipés ainsi.

Voyage en vol à vue

Partir à l’aventure le nez au vent ou plutôt tourné vers le soleil, sans effectuer aucune réservation, tel a été le choix de Fred et de Nico cette année. Une sage décision quand on pratique le voyage VFR puisque leur tour de France s’est transformé en navigation vers la Suède.