Vers le Grand Caucase

Le Rallye Aéro France 2018 a emmené ses équipages vers la Slovénie, la Serbie, la Bulgarie, la Turquie, la Géorgie… Au total, douze pays survolés en quinze jours avec ses stops touristiques obligatoires. Ce sont aussi près de 5 000 Nm ajoutés au carnet de vol.

Drones et règlement

Fin septembre se tenait le salon professionnel sur l’ancienne base aérienne 217 à Brétigny sur Orge. L’occasion pour nous de faire le tour du marché, mais aussi de vous rappeler les aspects réglementaires qu’implique l’utilisation d’un drone.

Les head-up display

Les films de science-fiction nous montrent depuis longtemps des systèmes de pilotage projetés devant les yeux du pilote. Ils existent dans la réalité et commencent à faire leur apparition en aviation générale. En serez-vous bientôt équipé ?

DR 400-912 Rotax

Remotorisé par Nogaro Aviation avec un moteur Rotax 912iSc Sport moins grourmand que le Lycoming monté d’origine, le Robin DR 400-100 Cadet fait désormais figure d’avion école des plus rentable. Jacques Callies a été invité par l’Aéro-Club de Bordeaux à juger de l’intérêt de cette motorisation à la fois moderne et écolo.

GOTO Togo

Dans le cadre de l’ONG « Coup de pousse », plusieurs pilotes et membres actifs sont partis avec du matériel dans la région des Savanes, au Togo. Un voyage aux multiples péripéties.

L’IFR-Facile

Comme l’apprentissage du vol aux instruments décourage trop souvent les bonnes volontés, nous avons été heureux d’apprendre que l’instructeur de notre équipe, Yves Brucker, avait terminé son site d’e-learning consacré à la pratique de l’IFR. Nous l’avons décortiqué pour vous.

J’ai volé à zéro G

Il est désormais possible de découvrir les joies de l’apesanteur grâce à l’Airbus A310 ZERO G, mais pour… 6000 euros, à moins d’avoir été désigné pour filmer Usain Bolt. Milos Krivokapic nous raconte son « sprint » dans l’espace.

Les pilotes automatiques

Depuis que Lawrence Sperry a inventé le premier pilote automatique (PA) pour avion en 1913, ces assistants au pilotage ont bien évolué. Longtemps réservés aux machines haut de gamme, ils sont maintenant accessibles pour nos avions légers.

Super Petrel LS

Fabriqué au Brésil par Scoda Aeronáutica et distribué aux quatre coins du globe, ce biplace LSA se veut polyvalent, plaisant et abordable. Un essai conduit en Floride par Richard Saint-George confirme les excellents commentaires publiés régulièrement sur les réseaux sociaux.

J’ai volé sur Catalina

Le Consolidated PBY Catalina est certainement l’un des appareils les plus emblématiques de la Seconde Guerre mondiale. Le N9767 a fait le bonheur des visiteurs du meeting de Melun-Villaroche dans le cadre du « Paris Air Legend » qui a réuni en septembre de nombreux avions mythiques.

L’incontournable Blois

Le salon ULM de Blois, c’est le lieu des commandes, des essais, des bons contacts, des achats, voire celui des découvertes après Aero Friedrichshafen. C’est aussi le moment d’étudier la « météo » du secteur. Donc, il faut y être. Selon les exposants, il y avait un peu moins de visiteurs cette année, mais les contacts étaient excellents. Les éditions se suivent et comportent toujours leurs lots de surprises. On a eu droit, entre autres, à un survol au second régime des stands terminé par un crash sans bobo, à un posé sur le parking des voitures, et à quelques autres incidents sans blessé mais avec un peu de casse à la clé. Bref, on ne s’ennuie jamais à Blois, et c’est ce qui fait le succès de l’événement.

Transat en Phenom

Autorisé en sa qualité de pilote professionnel à faire équipe avec Olivier Demacon, Jacques Callies a participé au convoyage sur l’Atlantique Nord, à partir d’Avignon, d’un Phenom 100 sous laissez-passer. Un exercice de gestion de pannes imprévues sur 5 000 Nm.

Aeroprakt A32L

Dérivé du modèle A22, l’ULM STOL à moins de 65 547 euros TTC et déjà vendu à plus de 1 000 exemplaires dans le monde, le nouvel Aeroprakt a été redessiné dans l’intention de le faire voyager bien plus vite que son aîné. Jacques Callies l’a essayé en Avignon : le pari est réussi, l’A32L réjouira les voyageurs au long cours mais il demandera plus d’attention s’il doit être exploité à partir de pistes ULM.