L’avionique est sans aucun doute la partie d’un avion que l’on voit le plus souvent lorsque l’on est pilote. Nous nous sommes habitués à voir des changements rapides, comme l’arrivée des tablettes, mais ce n’est que l’arbre qui cache la forêt. La préparation de vol, sa conduite et les moyens techniques à notre disposition ont profondément changé en très peu de temps. Cela n’est pas sans conséquence pour nous pilotes. Alors, qu’est-ce qui a changé et que nous prépare le futur ?

L’année 2005 n’est pas très loin dans notre passé. Au mois de juillet, une quinzaine d’avions quittaient l’aéroport du Bourget. Direction Oshkosh. Votre magazine lançait son premier « Cap sur… », un raid avec nos lecteurs qui se tient tous les deux ans. Le moins que l’on puisse dire est que nous avions reçu beaucoup de courriers électroniques (les lettres arrivant par les services postaux appartenaient déjà au passé…) nous expliquant à quel point notre projet était fou, voire dangereux. Rallier l’Europe à l’Amérique en avion léger et avec aux commandes des pilotes privés dits « Atlantic Virgins » n’était visiblement pas au goût de tous ! Mais le souvenir le plus marquant de ce premier raid est celui des briefings. Tenus deux fois par jour par notre chef pilote, Dominique Deschamps, ces briefings, portant essentiellement sur la météo et les procédures de vol particulières, étaient le moment crucial de la journée. Crucial parce que nous ne savions pas où trouver les bonnes informations concernant le vol à venir, TAF, METAR, prévisions sur l’Atlantique Nord, procédures spéciales de report de position, routes obligatoires et bien d’autres informations encore. Pourtant, chaque équipage avait en sa possession toutes les cartes et documents obligatoires. Notre Chef Pilote possédait un savoir particulier et malgré l’abondance d’informations disponibles pour nous, il devait les rassembler et les prédigérer avant de nous les transmettre.

[…]