Le constructeur américain Cessna revient au biturbine en annonçant le projet SkyCourier, un bimoteur utilitaire d’une capacité de 19 places ou encore, selon sa destination, de trois conteneurs de type LD3 avec une charge utile de 2,7 tonnes avec une vitesse de croisière maxi de 200 kt et un range de 900 nautiques. Il est surprenant que le géant américain se lance sur ce marché alors que plusieurs autres constructeurs sont déjà présents comme le Skytruck M28 de PZL qui a dispose d’une charge utile plus importante avec une vitesse sensiblement identique ou encore le let 410 turboLet, sans oublier le Dornier 228 ou le Twin Otter NG. Étonnant, mais heureux que ce marché du petit fret ait un avenir alors que l’on sait que la France avait fomenté un projet qui lui ressemble avec feu le Skylander, disparu faute de financement. Geci, l’entreprise qui portait le projet avait identifié un besoin important un peu partout dans le monde notamment en Amérique latine. Le futur bimoteur américain se veut versatile comme ses principaux concurrents avec un changement de configuration fret/pax sur simple pression du doigt… Le premier intérêt est d’intégrer des sous-ensembles, simples, connus et faciles à combiner. Le SkyCourier sera donc équipé d’un Garmin NXi, deux turbines PT6-65SC de 1100 ch chaque et des hélices Mac Cauley Blackmac. Cette combinaison de produits sur étagère devrait permettre une certification plus rapide que pour le Twin Otter de Viking Air par exemple. Les chances de réussite de l’appareil sont surtout liées au fait que Fedex soit la compagnie de lancement qui a commandé 50 exemplaires fermes et 50 autres en option, de quoi accélérer les choses afin que l’appareil soit prêt pour 2020. L’utilisation intensive, mais maîtrisée et le retour d’expérience de Fedex devraient permettre à Cessna d’asseoir la notoriété de son appareil et ainsi de s’installer durablement sur ce marché. De plus, Cessna est un constructeur légitime, disposant d’un réseau de distribution et de service center à l’échelle de la planète. Si vous ajoutez à cela une force de frappe commerciale éprouvée, le SkyCourier a toutes les chances de « tuer » le marché. Le principal concurrent, le Twin Otter NG, plafonne à 140 kt. En revanche, ceux qui pensent que le C408 pourra également détrôner le Beech 1900 et qui est produit dans le même groupe ne doivent pas oublier que le commuter est beaucoup plus rapide, il file à 275 kt contre seulement 200, ensuite, le Beech est pressurisé, pas le C408, deux arguments majeurs pour l’exploitation en ligne. JMB