Inutile de présenter l’ENAC, l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile française. Ni d’expliquer aux latinistes distingués que vous êtes le terme alumni qui désigne les anciens élèves d’un établissement d’enseignement supérieur. AVICO peut-être ? Il s’agit d’un courtier aérien français, au CA de plus de 140 M €, qui propose une gamme intégrée de services : affrètement d’avions d’affaires ou commerciaux, gestion d’actifs aéronautiques pour des institutions financières (dont les 6 Airbus A320 et A319 qui lui appartiennent en propre), conseil et formation aux compagnies aériennes, aéroports, constructeurs avion et investisseurs, etc.

Quant au challenge lui-même, il a été créé en 2014 par l’association des diplômés de l’ENAC et AVICO pour faire émerger des idées novatrices dans le domaine aérien et leur permettre de se concrétiser en un projet d’entreprise : « Des projets qui pourraient bien avoir un impact sur l’avenir du transport aérien d’ici à quelques années » comme aime à dire Mehdi El Kouch, le fondateur du Challenge.

Cela a été le cas une fois encore cette  année, même si le classement dans son ensemble ne reflète pas forcément l’innovation. Car le jury, composé de 12 personnalités du monde aéronautique et des affaires aux compétences complémentaires, a eu pour tâche d’apprécier les dix projets retenus pour leur cohérence, les compétences techniques et managériales des équipes, la stratégie commerciale envisagée et enfin, la qualité des démonstrations et des réponses apportées aux questions posées lors de la présentation orale ; pendant très exactement 10 minutes sur l’impressionnante scène du grand amphithéâtre de la DGAC à Issy-les- Moulineaux, suivies de 10 minutes d’échange avec le jury…

[…]