L’avion était en maintenance pour sa visite annuelle et le mot est tombé comme un couperet : corrosion ! Pourtant le moteur marche si bien. Il vient de faire 25 heures de vol en cette fin d’hiver début de printemps. Mon Mooney abat gaillardement ses 170 KTAS en croisière, même Lean of the pik. Mais voilà, une inspection d’un cylindre il y a de la corrosion très nette sur l’arbre à cames, les poussoirs. Première réflexion : le moteur a 1 600 h et de la corrosion. Donc, pas de simple top overhaul. S’attaquer au problème de corrosion ne redonnera pas de potentiel supplémentaire non plus. Même si un moteur en immatriculation Novembre est « on conditions », il ne serait pas raisonnable de partir sur cette voie. Et en plus, quid du délai ?

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email