Lors de la 70e épreuve du Red Bull Air Race qui se tenait dimanche 17 juillet à Budapest, les deux pilotes Français de la Master Class, Nicolas Ivanoff (Team Hamilton) et François Le Vot (Breitling Racing Team), ont effectué leurs runs balayés par la pluie et le vent. Tous deux s’étaient équipés de nouvelles verrières et avaient apporté d’autres modifications à leurs avions, mais les conditions de course dans lesquelles ils les ont testées étaient loin d’être idéales.

« On a apporté des modifications lors de la 2e course, à Spielberg, mais on n’a toujours pas eu le temps de les tester en vol, explique Ivanoff qui s’était imposé à la première épreuve d’Abou Dhabi, mais qui, malade, n’avait pu décoller le mois dernier au Japon. Je me sens bien avec cette nouvelle verrière, je ne sais pas si elle est très efficace mais ces conditions me vont bien. Je vais tester l’avion d’ici Ascot. » Ivanoff arrivera à Ascot 5e au classement du championnat du monde.

Le Vot, dont ce n’est que la 2e année en Master Class, a déjà fait un podium et se classe 10e au général. « J’avais vraiment hâte de retrouver le circuit, vraiment content et confiant. Mais j’ai poussé un peu trop fort et cette fois-ci, je sais que ce n’est pas l’avion. C’est moi qui suis allé à la faute. Donc je vais en tirer les leçons nécessaires, reconnaît Le Vot. Après, dommage pour les G mais j’ai déjà la chance d’avoir pu voler de nouveau au-dessus du Danube à Budapest. Maintenant, mes pensées vont vraiment à tous ceux qui ont des problèmes bien plus graves que le mien. »

L’épreuve écourtée de Budapest n’a pas manqué de rebondissements, avec la splendide victoire de l’Allemand Matthias Dolderer qui a parfaitement maîtrisé le chrono lors du Round of 8, et ce malgré des vents dont les pilotes diront que c’étaient les pires qu’ils n’aient jamais vus. Le retard accumulé à cause des intempéries a malheureusement réduit la fenêtre permettant de voler en toute sécurité, écourtant bon gré mal gré le programme. Sans carré final, le classement de cette épreuve a été déterminé par les temps des pilotes lors du Round of 8. Les 58,653 secondes de Dolderer lui valent la victoire, suivi par l’Autrichien Hannes Arch puis par l’Australien Matt Hall.