C’est une grande première pour le secteur de l’aéronautique : grâce à un partenariat entre le GIFAS et BPI France, les entreprises sous-traitantes du secteur vont bénéficier du programme « Ambition PME-ETI ». La vocation de ce dispositif est de permettre aux dirigeants d’entreprise d’élaborer une véritable stratégie pour répondre aux enjeux du marché, pour affronter la concurrence, et négocier les virages (voire les ruptures) technologiques de demain. L’ambition de ce système est de permettre aux PME de ne pas être distancées en matière de commerce international. Comment ? L’accélérateur « Ambition PME-ETI » va permettre aux chefs d’entreprises participants de recevoir un accompagnement sur le plan individuel et collectif. Ils vont naturellement bénéficier de l’expertise de BPI France en matière d’organisation, de diagnostic et d’analyse des ressources humaines de l’entreprise. Au-delà de ce corpus de connaissances, les chefs d’entreprises vont être mis en relation avec des acteurs reconnus de la filière aéronautique comme les grands donneurs d’ordre, mais également avec des starts-up innovantes. Ce bouillon de culture et ce networking doivent aider les patrons de PME à finaliser des stratégies et des réponses à des problématiques particulières. Durant 18 mois, ils devront progressivement élaborer un plan de développement afin de saisir toutes les opportunités de croissance de ce secteur. L’objectif de « Ambition » est de permettre un passage du statut de PME à celui d’entreprise intermédiaire présente sur le marché international. Aujourd’hui, une soixantaine d’entreprises se sont portées volontaires pour suivre ce programme : il devrait durer environ 18 mois. Ce coaching organisationnel à grande échelle est d’autant plus opportun que la concurrence chinoise, voire américaine, se renforce pour un certain nombre de produits notamment la miniaturisation des circuits imprimés . « Ambition PME-ETI » est également judicieux au moment ou les grands donneurs d’ordre sont en train de réintégrer les process de fabrication dans leur chaine de production. Il y a donc des enjeux importants pour les dirigeants qui voudront (ou devront) changer d’échelle. La présentation du dispositif s’est déroulée en présence de Bruno Lemaire, le ministre de l’Économie, mais également d’Éric Trappier, le dirigeant de Dassault Aviation et président du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS).