Avant d’imaginer décoller, nous avons besoin de faire notre briefing météo, de relever les NOTAM, de choisir notre route en fonction de notre régime de vol, de consulter le SUP-AIP, et, éventuellement, de déposer notre plan de vol. Toutes ces opérations, nous les faisions avec les moyens du bord il y a encore quelques années. Vous souvenez-vous du 3615 NOTAM, du serveur de cartes météo par fax ? Des longues conversations avec les BRIA ? Des séances de mise à jour des Atlas VFR ou IFR ? Tout cela appartient au passé. La révolution a été brutale et pas seulement dans nos cockpits. Nous continuons à utiliser nos objets connectés pour vérifier quelle est la route la moins encombrée pour rejoindre l’aérodrome, nous diffuser de la musique dans la voiture ou dictons des messages vocaux à nos amis, amateurs des mêmes messageries instantanées que nous. Bref, nos smartphones, tablettes, ordinateurs ultraportables sont présents à chaque instant de notre vie. Et si nous pestons contre la dépendance évidente de nos enfants à leur téléphone, nous ne mesurons pas forcément notre propre niveau d’intoxication !

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email