Progressivement, le constructeur Chinois Commercial Aircraft Corporation of China (Comac) s’installe dans la position du challenger des deux grands constructeurs que sont Airbus et Boeing. Il vient de recevoir une commande de 50 appareils : 30 du C919, le concurrent direct de l’Airbus A320 et 20 du ARJ21, l’avion régional de 70 places qui est cette fois le concurrent direct des CRJ de Bombardier et des ERJ d’Embraer. Cette commande émane d’un loueur chinois d’avions la société China Huarong Financial Leasing qui affiche clairement une volonté de soutenir les programmes de construction chinois avec en point de mire la fabrication locale d’appareils à l’horizon 2025. Ce contrat est en partie atteint puisque l’ARJ 21 est déjà en service au sein de compagnies chinoises, bien que n’ayant pas la certification européenne et américaine. Cette commande porte à 815 le nombre de C919 à produire et livrer et à 453 pour le modèle ARJ21. Le vaisseau amiral de la flotte reste donc le C919 qui peut transporter 180 passagers sur 5555 kilomètres, soit une distance franchissable un peu plus courte que l’A320 neo et le Boeing 737 Max 8.  Il est équipé du LEAP-1C de CFM international, famille de moteurs qui équipe également les deux principaux monocouloir du marché. Le 919 a fait son premier vol le 5 mai 2017.