Flight Design devait passer sous pavillon chinois, pour l’heure, rien n’est totalement finalisé. Aussi, l’administrateur qui gère le constructeur pendant cette phase de reprise a décidé d’ouvrir de nouveau le carnet de commandes. Les cellules continueront d’être produites en Ukraine comme par le passé, les futurs acquéreurs auront à déposer une somme d’argent sur un compte séquestre en attendant la livraison de leur ULM, ce qui les préserve de tout risque financier. Ainsi, le mode de distribution classique reprendra chez Innov’air et les appareils des clients n’auront plus à être terminés à Toulouse avant livraison. Aujourd’hui, la certification est encore bloquée sur l’obtention du POA pour l’usine d’Ukraine, les avions CT de Flight Design volent donc sous laissez-passer, voire sous CDN restreint en attendant leurs papiers définitifs. Et puis, c’est officiel, Christophe Briand, le patron d’Innov’air, assure désormais la distribution des ULM Risen et Siren, ce sont des ULM ailes basse, ultra rapides et dont le premier afficherait le record de 323 km/h avec un Rotax 100 ch. La vitesse a un prix : 149 000 euros ht pour le Risen, la version train rentrant et 109 000 pour le Siren à train tricycle.