Depuis 1982, Tore et moi essayons de faire un voyage en avion chaque année, avec pour spécialité, les îles. Après Jersey, Guernesey, Texel, Sylt, Bornholm, Oléron, Majorque et la Corse en 2017, nous projetons un vol cette année à Gotland, une grande île située en mer Baltique, à la latitude d’Oslo, mais plus à l’est, entre la Suède et la Finlande. Nous avons prévu une bonne semaine et retenu le Cessna 172 du club de Bardufoss, avec ses 180 CV et un poids maxi de 1 156 kg (110 kg de plus que le modèle classique). L’avion a une bonne instrumentation digitale avec un Aspen EFD et un Garmin 430W. L’ADF est quant à lui tombé en panne à 8 jours de notre départ. Tore veut s’arrêter à Torp – ou Oslo Sud comme l’appelle Ryanair – pour faire valider notre instrumentation, notamment le Garmin 430, avec l’habilitation PBN (Performance Based Navigation, elle-même rattachée à la qualification IR). Le fabricant a cependant rassuré Tore, lui disant que l’on pouvait voler IFR avec ce modèle et utiliser les approches RNAV jusqu’à se poser sur la piste. Il faut savoir qu’il est désormais possible, et depuis peu, de se poser sur un aéroport avec l’aide exclusive des satellites. Une nouvelle qualification est nécessaire et l’avion doit être reconnu apte par un technicien avionique.

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email