Il faut le dire en préambule, l’EBACE, cru 2018, s’est avéré savoureux, heureux et plein d’avenir : c’est ce que j’appellerais un Grand Cru. Les allées du salon étaient remplies d’hommes d’affaires souriants et dynamiques. Les poignées de main étaient franches. Et il était bien temps car, après quelques années plutôt sombres, l’aviation d’affaires est en plein essor en Europe. D’après Avinode, la plateforme de mise en relation entre les brokers et les opérateurs, le nombre de vols demandés a augmenté de 27 % dans les 12 derniers mois par rapport à l’an passé. Les fabricants commencent à gagner du terrain : après plusieurs années d’attente, les clients européens, d’après les analystes, délaissent petit à petit le marché des avions d’occasion en faveur du neuf. Le constat d’Ed Bolen, le président de la NBAA, est sans surprise : « L’EBACE a encore une fois démontré que l’aviation d’affaires est une industrie qui reste focalisée sur l’innovation et l’investissement dans l’avenir. »

[…]