Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le secteur du transport aérien au sens large représente 300 000 emplois directs et plus du double en indirect. L’emploi des compagnies aériennes avoisine les 78 000 jobs, la part dans le PIB est de 12 milliards d’euros environ. En cumulant toutes les activités qui touchent à l’aérien, on arrive à près de 50 milliards d’euros et plus de 500 000 emplois. Faute d’une stratégie de soutien ferme de l’État, les compagnies françaises sont menacées d’un véritable déclin au profit des compagnies internationales.

Le secteur aérien a déjà perdu 11 000 postes sur les 5 dernières années et 16 000 emplois sont directement menacés sur les 5 prochaines années, selon la Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM), ce sont pour la plupart des emplois qualifiés en compagnie. En 2000, le pavillon français tenait 60 % du marché, ce taux n’est plus aujourd’hui que de 43 %.

[…]