« Samedi, nous avons décollé de Cuers, où nous avions passé une soirée au top avec les pilotes de l’aéro-club du Var. Ils nous ont accueillis à bras ouverts et on a même dormi chez l’un d’entre eux. Bref, l’esprit Aeroclub est encore bien présent sur de nombreux terrains en France et ça fait chaud au cœur. Le survol côtier de Saint-Tropez jusqu’à Marseille nous a rappelé à quel point l’idée de passer son PPL était bonne. Les vues étaient à couper le souffle, avec un vent dans le dos et un ciel CAVOK. De la Côte d’Azur jusqu’aux calanques, c’était que du bonheur. Ensuite, la tour de Marseille nous a autorisés à passer à 1500 pieds à la verticale des installations, c’était très impressionnant ! Nous avons continué vers le nord pour nous poser à Salon – Eyguières où, encore une fois, sans même savoir que nous venions, les pilotes nous ont offert le couvert et la convivialité. Notre SportStar a attiré les regards et les questions, auxquelles nous avons répondu avec plaisir.  Après avoir salué le président et les membres de l’aéro-club de Rossi Levallois, nous nous sommes envolés vers Montpellier où Jeremy et François, deux élèves pilotes, nous attendaient. C’était la première fois dans ce Tour de France que nous utilisions une fréquence Ground. On a visité deux aero-clubs sur place et on a discuté de la formation PPL avec ces deux élèves. Enfin, après un survol côtier de Sète et du Cap d’Agde, nous sommes arrivés à Béziers, où une vingtaine de pilotes nous ont accueillis , ça fait du monde et ça fait plaisir ! On a partagé un bon repas et un super moment en leur compagnie. Il s’agissait majoritairement de la branche constructeurs amateur de l’aéro-club, l’ambiance était au rendez-vous !»

news-tdfgabin1
news-tdfgabin2