Depuis l’arrivée des premiers glass cockpits, en 2005, l’avionique évolue à pas de géant. Considérés, au début, comme uniquement destinés aux avions neufs, les écrans digitaux sont aujourd’hui le standard de facto. Lors de la rénovation d’un avion, l’installation d’un glass cockpit est devenue un must, tout comme celle d’autres systèmes, il y a encore peu hors de prix et presque impossible à monter pour des raisons administratives. C’est ainsi que l’on trouve des pilotes automatiques deux axes utilisables sur des avions d’occasion pour un tiers du prix d’un PA basique du début des années deux mille. Nos avions deviennent intelligents, et à un coût raisonnable ! Bonne nouvelle, me direz-vous ! En fait, deux ombres principales apparaissent au tableau… En premier lieu, une guerre portant sur la propriété des STC a commencé. Seuls les propriétaires qui disposent d’un avion glass cockpit intégré livré neuf avant 2008 subissent cette bataille.

[…]

L'actualité aéronautique