L’entreprise allemande Flight Design a été contrainte en février de passer en mesure de sauvegarde, l’objectif étant de permettre un retour à la normale dans des conditions de fonctionnement saine pour la poursuite de l’activité. Plusieurs événements ont, en effet, affecté la production : la guerre en Ukraine, le retard du Rotax 912iS et la conjoncture économique. Un administrateur, monsieur Rebholz, est aujourd’hui aux manettes : il gère les commandes de pièces et d’appareil que produit l’usine Flight Design Aviapro en Ukraine. Deux investisseurs sont pour le moment susceptibles d’être acceptés par les créditeurs : Aerojones, une entreprise taiwanaise qui fabrique sous licence le CTLS et Lindig, une entreprise allemande également impliquée dans l’aéronautique. Les premiers aéronefs commandés aux USA seront livrés dans les semaines à venir. Innov’air annonce un délai de livraison de 4 mois pour une production de 3 CT par mois. Par ailleurs, l’entreprise toulousaine a entrepris de se fournir en cellules auprès de l’usine et d’achever le montage par ses propres moyens sur son site toulousain. Plusieurs appareils ont déjà été livrés.