aviation-et-pilote

Depuis le samedi 2  avril, la fusion des trois compagnies Airlinair, Brit’Air et Regional est effective, une nouvelle restructuration majeure de l’aérien français. Elle était attendue de longue date, même si les trois compagnies étaient farouchement attachées à leur histoire et leur culture d’entreprise. Attendue et logique depuis 2013, depuis que Lionel Guérin avait créé la marque HOP ! chapeautant trois compagnies avec trois certificats de transporteur aérien, trois sièges différents, trois types d’avions différents et trois logistiques, trois histoires… La fusion apparaît comme une étape technique logique après le vaste travail d’implantation et de développement de la nouvelle marque HOP ! au sein du transport aérien français et plus particulièrement dans les régions. Il a fallu réorganiser les dessertes, adapter les tailles d’avions (modules) à chaque ligne en fonction des attentes des clients en matière de ponctualité et de régularité, tout cela avec une grille tarifaire dédiée.

Le domaine de HOP ! est constitué de lignes transversales et radiales sur le court-courrier avec quelques lignes en Europe. On y trouve également une dizaine de lignes en obligation de service public (OSP) ; dans ce cas, une desserte est créée même si elle n’est pas économiquement rentable, le déficit d’exploitation est alors couvert par un ensemble de subventions de l’État, l’Europe et les collectivités locales. Cette harmonisation a permis, selon Lionel Guérin, de faire environ 15 % de gains de productivité, tout en améliorant sensiblement le niveau de ponctualité.

[…]