Depuis la date fatidique du 1er avril 2008, tout pilote muni d’une licence émise par un pays sous l’autorité de l’EASA doit pouvoir faire la preuve de sa compétence en langue anglaise avant de sortir des limites du territoire national, que cela soit en VFR ou en IFR. Un examen, d’abord nommé FCL 1.028 – puis renommé FCL 055 lors de l’abandon du FCL 1.200 et du FCL 1.028 – a donc été mis en place. La première session d’examen ouverte au public a eu lieu à Athis-Mons le 3 avril 2008. L’épreuve consiste alors à une écoute de bandes, un vol fictif VFR ou IFR, et à la description orale d’une situation d’urgence. Elle se passe en binôme, sauf pour la partie écoute de bandes. À la suite de l’examen, le candidat est noté sur un barème qui compte six échelons et il faut atteindre le niveau 4 pour pouvoir exercer les privilèges de sa licence de pilote en dehors des frontières nationales. Un niveau 4 doit être repassé tous les 4 ans, un niveau 5 tous les 6 ans, et le niveau 6 est valable à vie.

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email