Le secteur de l’aérien continue d’afficher une belle santé en matière d’employabilité chez les grands constructeurs et en partie auprès des compagnies aériennes.

On le sait : Airbus et Boeing ont plusieurs années de commande devant eux. La priorité est donc de produire. Ils entraînent dans leur sillage nombre de petites entreprises de taille variable aux besoins bien réels. Il existe des métiers nouveaux dont on a conçu des formations correspondantes. Dans ce secteur, il subsiste encore des carences d’emplois, notamment dans des postes d’opérateur.

L’actualité se focalise, hélas, sur une compagnie française en difficulté. Toutefois, l’emploi des pilotes reste encore pour un temps à un bon niveau. Si l’aérien vous attire, il vous reste deux semaines à attendre avant de franchir les portes d’un salon aéronautique qui regroupe une trentaine d’exposants couvrant un large panel de métiers.

Il y aura naturellement des organismes de formation dont les responsables connaissent parfaitement les besoins des industriels et du secteur. Il y aura également des entreprises qui sont capables de fournir un job après la formation (et parfois à l’autre bout de la planète). D’autres participants viennent même y chercher des salariés…

Ce salon, c’est le lieu de tous les possibles. Un espace d’informations inédit où les jeunes peuvent se faire une idée beaucoup plus précise de la formation qui leur conviendra. Il est également dédié à des parents qui cherchent toujours la meilleure voie pour leur enfant. C’est ici également que l’on tord le cou aux idées reçues ; c’est un espace en prise sur le monde réel.

Les exposants sont en partie ceux du salon du Bourget (en février dans l’année) mais pas seulement. Ils viennent ici à la rencontre d’un nouveau territoire aéronautique, d’une population différente, mais sensibilisée à la forte activité aéronautique de la région. Ils sont là pour promouvoir leurs solutions de formation et donner des pistes…

Ce monde fonctionne en réseau et le milieu de l’aérien est à hauteur d’homme. Le grand intérêt de ce salon, le petit frère de celui du Bourget (qui rassemble quand même 7500 visiteurs en trois jours), c’est la diversité de ses participants et de leur activité.

Le salon des formations est le lieu idéal pour se construire une vision de son avenir.

À cet événement, sera également associé l’Avion des Métiers. C’est un espace dédié où les visiteurs pourront découvrir en direct des professionnels qui leur présenteront leur métier. Cette formule, déjà proposée au salon du Bourget depuis plusieurs années, est très appréciée par le public. Synthèse additive, peinture, usinage, etc. Plus de 200 000 personnes travaillent dans l’industrie aéronautique et spatiale. Le Groupement des Industries Françaises de l’Aéronautique et de l’Espace prévoir de recruter environ 15000 personnes pour cette année. Le bilan des embauches sera connue en 2020. Enfin, Airbus recrute environ 1000 personnes par an.

 

Toutes les infos pratiques sur www.salondesformationsaero.fr

Le reste de l'actualité

Print Friendly, PDF & Email