C’est fait, les apprentis pilotes écolos de Toussus le Noble pourront s’initier au pilotage sans culpabiliser pour les dommages causés à la planète. Leur monture sera l’appareil électrique, l’Alpha Electro commercialisé par Pipistrel. Ce dernier vient d’obtenir de la DGAC le laissez-passer qui lui ouvre le ciel français. 5 appareils ont été commandés, trois en France et deux en Suisse, ce qui a incité le constructeur slovène à se lancer sur la voie de la certification ; en attente de celle-ci, l’appareil volera donc sous autorisation. A l’origine, peu favorable aux avions électriques, l’EASA a finalement assouplit sa position en mettant des moyens conséquents pour finaliser le dossier de laissez-passer, une équipe d’une vingtaine de personnes est à la manœuvre. Avant d’être mis en ligne, l’appareil devra effectuer divers tests aux mains des instructeurs de la société Finesse Max qui importe la machine. Les premiers vols avec élèves pourraient avoir lieu d’ici un mois, sachant qu’il faut également adapter la partie pédagogique de la formation à la motorisation électrique. Ce travail est dévolu à la Fédération française de l’aéronautique ( FFA ) qui a joué un rôle majeur dans l’introduction de l’Alpha Electro au sein de la plate-forme de Toussus le Noble.