A Sun’fun, au printemps dernier, j’étais tombé en arrêt devant un Lancair Evolution rutilant. Dans sa livrée noire et rouge orange, il avait la beauté du diable. Derrière sa grosse hélice quadripale et sa turbine PT6, il semblait représenter le rêve ultime d’un pilote. Mais serais-je capable d’apprivoiser et d’utiliser une machine comme celle-ci ? L’équipe sur le stand m’avait alors invité : « Venez l’essayer à Redmond L’automne est toujours un moment magnifique dans l’Oregon. » C’est ce que j’ai fait.

L’avion est fièrement campé sur ses longues jambes de train et ses pneus extra-fins. A l’avant, les moustaches typiques des échappements des turbomoteurs de Pratt & Whitney. Les ailes sont fines avec un profil supercritique. La silhouette ressemble à celle du Columbia en un peu plus gros. C’est normal, quand Lancair avait décidé de lancer un avion certifié, il l’avait construit sous le nom de Columbia à Bend, juste à côté. Puis Cessna a racheté la société et a tout déménage à Wichita.

[…]