« Venir et devenir », c’est la nouvelle signature de la prochaine campagne de recrutement que lancera l’armée de l’Air à l’occasion du Salon des formations et métiers aéronautiques qui se tiendra au musée de l’Air et de l’Espace le 31 janvier et les 1er et 2 février.

Le verbe « venir » est invitation à découvrir l’armée de l’Air et notamment la richesse de ses missions et de ses formations. « Devenir » porte le message d’une armée de l’Air qui forme, donne une carrière et des responsabilités dans toute une palette de métiers utiles dans une communauté unie, solidaire et au service de la nation. Cette campagne ne vise pas seulement la jeune génération qui est au contact du milieu militaire ni celle qui est déjà passionnée par l’aéronautique. Elle entend toucher un public beaucoup plus large, désireux avant tout d’être formé et de trouver un premier emploi.

En 2020, elle recrutera près de 3 500 jeunes pour un ensemble de 50 métiers. Les profils sont également très variés allant de la 3e à bac + 5, sachant que la majorité des spécialités sont accessibles avec un bac. C’est le cas notamment du métier de pilote avec un âge limite fixé à 27 ans. Cela va jusqu’à 30 ans pour les autres catégories : officier, sous-officier et militaires techniciens de l’air. Pour les navigants, le besoin est de 79 pilotes sous contrat et de 21 navigateurs officiers système d’arme (NOSA), plus un certain nombre de pilotes issus des 82 élèves officiers de l’École de l’Air pour 2020, recrutés sur concours ou titre.

À noter que 120 officiers sous contrat non navigants seront recrutés à bac + 3 minimum. Au-delà des officiers, 1 430 sous-officiers, dont une bonne partie sera affectée à des métiers des filières techniques : maintenance aéronautique, mécanique générale, etc. Enfin, 1 400 militaires techniciens de l’air seront recherchés pour des postes dans la sûreté/sécurité et la protection, y compris les commandos parachutistes. Les secteurs qui recrutent sont : sécurité protection, systèmes d’information, renseignement, maintenance aéronautique, pilotage et navigation, etc.

Parmi les grands intérêts des métiers de la Défense, et donc naturellement de l’armée de l’Air, il faut rappeler que la prise de responsabilité peut être rapide et que l’évolution de carrière interne est permanente.
www.devenir-aviateur.fr

Print Friendly, PDF & Email