Aviateurs engagés, c’est le titre d’un bouquin arrivé à la rédaction. Et quel livre ! C’est un recueil particulièrement intéressant et merveilleusement bien illustré concernant la présence de « notre » armée de l’Air sur tous les fronts et les missions qui lui ont été assignés. Certes, les spécialistes du sujet ne sont pas en terre inconnue, le ministère de la Défense dans ses points presse informe régulièrement sur les interventions de l’AA. Pour les autres, ce livre a une vraie vocation pédagogique : expliquer, faire savoir ce que font nos aviateurs ( au sens large du terme ). Il aborde dans une première partie les trois grandes missions assignées sur le territoire français. Il y a d’abord la plus fréquente : la posture permanente de sécurité (PPS) quand un aéronef identifié ou non s’approche d’une zone sensible, voire ne donne pas d’informations sur le vol, l’équipage, la raison de sa présence à l’endroit où les chasseurs le rejoignent… Cette posture est assurée par des chasseurs quand les avions sont assez gros, elle est assurée par des hélicoptères Fennec pour les aéronefs d’aviation générale. On les trouve au sein de l’escadron « Parisis » basé à Villacoublay pour la région parisienne. Dans le livre, on voit d’ailleurs de manière anecdotique un Mirage 2000 en vol cabré à quelques envergures d’un TB20 de l’Aviation civile. L’autre grande mission est bien sûr la dissuasion nucléaire à savoir engager une riposte atomique si les intérêts vitaux de la France étaient menacés ou atteints. Ce rôle est spécifiquement dévolu aux Forces Aériennes Stratégiques (FAS) qui utilisent à la fois des Mirage 2000 et des Rafale. On apprend donc dans le bouquin qu’une fois par an un exercice simulant un raid nucléaire est organisé dans le plus grand secret. Un raid/exercice donc les résultats sont directement présentés au commandant des FAS. Dans notre environnement national, l’AA intervient également pour les missions SAR, Search and Rescue… Mais ce livre nous parle également des missions extérieures : Chamal en Syrie et en Irak pour lutter contre Daech, Barkhane qui couvre 5 états de Centre-Afrique pour lutter également contre des organisations terroristes, la Centrafrique est également couverte par les hélicos de l’Armée del’Air dans le cadre de Sangaris. Et nos avions volent également dans le nord de l’Europe pour assurer la police de l’air au profit des trois états : Lettonie, Estonie et Lituanie, une mission qu’elle assure à tour de rôle avec d’autres armées de l’air européennes. Tout cela est expliqué de manière claire. Le tout est « servi » par une iconographie exceptionnelle et inédite qui vaut tous les communiqués de presse du monde. Les six photographes militaires impliqués dans le livre (Ravanel, Brunel, Nicols-Nelson, Jeuland, Sargnon et Fechter) pilotent leur appareil numérique aussi bien qu’un tireur de précision son FRF2… L’infographie est claire et plaisante. Bref : c’est passionnant. Co-édition Sirpa Air et Edition de la Martinière, 272 p et 30 euros. JMB