Ce n’est qu’une demi-surprise, même si c’est une bonne nouvelle : Rotax vient de sortir la version 915 iS. Il s’agit d’une base classique de 912 sur lequel on a greffé un turbo avec un peu plus de souffle et la fameuse injection Rotax. Le tout fait désormais 135 ch à 5 800 trs. Cette puissance sera conservée jusquà 15 000 ft avec un plafond visé de 23 000 pieds. La cylindrée sera de 1 350 cm3 et on peut s’attendre à un TBO de 2 000 heures comme ses petits frères. Selon le constructeur, c’est une réponse à la demande du marché. D’ores et déjà, il ne conviendra pas à tout le marché des ULM, trop puissant. C’est donc la catégorie LSA, voire VLA, qui est ciblée ou même encore le milieu de l’expérimental et plus particulièrement le marché des constructeurs amateurs. Les fabriquants d’appareils en kit auront également désormais à offrir à leur client un GMP moderne avec expérience. On sait par exemple qu’Aerospool, le constructeur du quadriplace WT10, attendait ce genre de GMP. Autre appareil cible : les autogires et les hélicos de la classe 6. Le 915 sera également une réponse au moteur EPA qui affichait la même puissance avec en plus un prix assez élevé, environ 40 000 euros. Le prix du 915 n’a pas encore été révélé et il faudra s’armer de patience : le petit dernier n’arrivera pas sur le marché avant 2017…