Par Claude Lelaie, Photographies Airbus Group – H. Goussé.

Lorsqu’une personnalité disparaît, il est d’usage de faire son éloge au passé. Mais je préfère d’abord reprendre le portrait que j’avais fait de lui il y a trois ans dans mon livre sur les essais en vol de l’A380 : « Jacques Rosay était chef pilote. Il est sans aucun doute plus diplomate que moi, mais il sait être ferme quand il le faut. D’ailleurs, on ne peut pas occuper une telle position sans faire preuve de détermination dans certaines circonstances. Jacques a fait un énorme travail avec le bureau d’études depuis 1996, date du lancement « technique » de l’A3XX qui est devenu par la suite l’A380. Il a passé de nombreuses heures en réunions de définition et au simulateur pour faire progresser le projet puisqu’il était le pilote d’essais désigné. Le bureau d’études a toujours apprécié de travailler avec lui, même si, quelquefois, il devait rejeter des propositions et finalement ce travail remarquable a abouti à des interfaces pilote-avion d’une grande facilité d’utilisation. Ainsi, il n’y a pas besoin de lire la moindre notice pour entrer un plan de vol dans le calculateur. Dans certains domaines, l’avion est finalement devenu plus facile à utiliser qu’un téléphone portable !

[…]