Au détour des allées du Salon des formations et métiers aéronautiques* que nous organisons, nous croisons régulièrement des jeunes d’une quinzaine d’années, passionnés, qui souhaitent se mettre tout de suite à l’aviation. Leur question – et celle de leurs parents – est de savoir comment, car, à moins d’être dans le milieu, ils ont souvent pour point de référence le baccalauréat comme condition d’accès à la voie des airs. Or, vous le savez, il n’y a pas d’âge minimum – ni de diplôme – pour apprendre à piloter, même si, en pratique, les clubs acceptent rarement des enfants de moins de 13/14 ans pour une question de maturité et que, légalement, il faut avoir au moins 15 ans pour piloter seul un avion ou un ULM. Donc, tout adolescent peut parfaitement se rendre sur l’aérodrome le plus proche de chez lui, trouver un club et débuter sa formation, moyennant finances. C’est une solution, mais il en est une autre promue auprès des jeunes qui offre de nombreux avantages : le Brevet d’initiation aéronautique (BIA).

[…]

L'actualité aéronautique

Print Friendly, PDF & Email