Le matin du 18 décembre 2017, nous décidons d’un vol en hélicoptère de Lognes vers l’héliport de Paris Issy-les-Moulineaux. Le ciel est clair, peu de vent. Masse au décollage 570 kg (masse maxi autorisée 622 kg). Nous décollons vers 12 h 30 locale et faisons route vers Mont d’Est, point d’entrée de l’itinéraire dans la CTR PARIS. En route vers Nogent, puis Joinville à 1 500 ft, de légères turbulences nous font limiter la vitesse à 75 KTAS. À l’approche de la Porte de Bercy, soudainement, nous ressentons une sensation forte d’apesanteur qui se traduit par une tension dans les ceintures de sécurité, j’ajoute que je n’avais jamais ressenti cette sensation au cours de mes 3 000 heures de vol cumulées avion, ULM et hélicoptère. Cette sensation est immédiatement suivie d’une modification rapide d’assiette en roulis à droite jusqu’à 45 degrés environ. Mon premier réflexe est de corriger la sensation d’apesanteur en tirant sur le manche du cyclique et ensuite de corriger l’assiette en roulis par du cyclique à gauche : nous retrouvons ainsi une assiette horizontale. Tout est donc rentré dans l’ordre.

[…]