Le constructeur sino-autrichien Diamond Aircraft avait provoqué la surprise, il y a deux ans, à Friedrichshafen en présentant son projet de Dart 550, un avion clairement destiné à l’entraînement des pilotes militaires, biplace en tandem et motorisé par une turbine. Le prototype a fait son premier vol, il y a quelques jours, sur le terrain de Wiener Neustadt. Il s’agit de la version acrobatique, équipée néanmoins de sièges éjectables Martin Baker MK16 et d’une avionique Garmin 3000. Son GMP est une turbine General Electric GE H75-100 de 550 ch, couplé à une hélice cinq pales. Le programme d’essais en vol a commencé avec des passages bas, une vérification du mécanisme du train et des décollages sur piste courte. Le marché des avions d’entraînement militaire (voire en version armée) reste un marché de niche, l’élargissement au secteur de la voltige (quoi que lui aussi étroit) est une solution pour la commercialisation. Toutefois dans le secteur de la voltige, les compétitions ne rassemblent pas ce type d’appareil. Il conviendrait à une patrouille… Au Bourget, l’an dernier, on laissait entendre que ce Dart pourrait être une alternative au Pilatus PC9 suisse (le Dart est plus près du PC7) ou au Tucano brésilien (EMB312/314). Le Dart aura une vitesse de 247 kt ( environ 460 km/h) pour une masse maxi de 2400 kg (1600 à vide).  Il pourra être en l’air en théorie près de huit heures. Il devrait être certifié cette année.