Par Yves Brucker et Olivier Mathieu, illustrations Y. Brucker

En juillet 2012 (source BEA), un Cirrus SR22 déclenche en vrille à gauche en virant en finale d’un circuit basse hauteur moteur réduit. L’instructeur explique que « l’élève a appliqué trop de pied intérieur ». Il reprend les commandes et l’avion termine sa sortie en montée, nez haut à 200 ft/sol. Pas de mort mais beaucoup de chance !

Ce compte rendu illustre le désormais trop classique dérapage en dernier virage qui fait régulièrement des victimes. Nous allons revenir sur cette manœuvre brièvement évoquée dans l’article du mois dernier, « La glissade sur axe ».

Lors de la glissade sur axe, le manche est d’un côté, le pied de l’autre, et la bille est poussée vers l’aile basse. La manœuvre est sans danger lorsqu’elle est effectuée en prenant les précautions idoines.

Lors du dérapage (extérieur), le pied et le manche sont du même côté et la bille est poussée vers l’aile haute, la manœuvre est dangereuse.

[…]