Elle était attendue avant l’été, le Falcon 8X a obtenu right in time sa certification EASA ; la certification américaine devrait être obtenue dans la foulée. C’est donc un vrai motif de satisfaction chez Dassault d’avoir décliné un nouveau modèle à partir du Falcon 7X et d’offrir ainsi la plus grande distance franchissable de la gamme Falcon avec 6450 nautiques, soit 11950 kilomètres. Du 7X, le 8X devrait garder la capacité de poser sur des pistes assez courtes, totalement inaccessibles aux bizjet très long courrier. Le 8X était très attendu par un certain type de clientèle «longue distance» qui souhaitait un plus long range que le 7X. Le 8X offrira également plus de place pour le repos de l’équipage, un espace particulièrement adapté à ce type de vols. La certification obtenue en un temps record montre à quel point le constructeur maîtrise la mise au point et la fiabilisation d’un modèle. Le programme des 65 vols couvrant une distance de 55 000 nautiques a naturellement largement contribué à ce process de fiabilisation, le serial N°3 a été placé dans des conditions extrêmes, tant au plan des températures d’utilisation et que pour l’exploitation, alternant des vols très longs et très courts. 12 appareils sont à Little Rock aux USA pour l’aménagement cabine et le n°26 est en cours d’assemblage à Mérignac. Le 8X dispose d’un HUD associant un système de vision synthétique (SVS, Synthetic Vision System) et une vision infrarouge (EVS, Enhanced Vision System) et constituant le FalconEye (CVS, Combined Vision System).