Piper continue d’étendre l’acceptation de son M600 par les DGAC du monde. Depuis le 21 septembre, le M600 a désormais le droit de voler et d’être exploité sous le soleil de Mexico. Une opportunité intéressante selon Simon Caldecott, le président de l’entreprise. Le M600 est, selon lui, grâce à ses nouvelles caractéristiques, parfaitement adapté au trafic aérien dans cette partie du monde : l’Amérique centrale et du Sud. Ce sésame pour l’avion américain intervient peu de temps après la certification US, cela ouvre surtout la voie à la commercialisation et aux premières livraisons dans cette région. Le M600 est équipé d’une turbine PT6A-42A, détarée à 600 ch. Il est naturellement équipé d’un Garmin 3000 ainsi qu’un ensemble d’équipements réduisant la charge du pilote et lui offrant un surcroît de systèmes de sécurité. Il croise à 274 kts et dispose d’un range de 1484 nautiques, soit 2748 kms.