Le projet d’un avion mono turbine d’affaires, griffé Cessna ne date pas d’hier, il a été révélé en 2012 à Oshkosh. Depuis Ebace 2016, le salon d’aviation d’affaires qui se tient à Genève, on en sait un peu plus sur l’avion. Il sera équipé d’une turbine GE de 1240 shp équipé d’un FADEC et de 4000 heures de potentiel. Il aura une autonomie de 1600 nautiques, deux cents de moins que le PC12 et avec une charge utile de 1100 pounds (10% de plus que l’avion suisse) pour une croisière de 285 kts. Sa turbine sera accouplée à une hélice Mac Cauley, 5 pales en composite de 2,67 de diamètre. Il pourra emporter jusqu’à 8 passagers, six en condition normale, un à côté du pilote et un autre sur un siège installé dans les toilettes…. Car, comme le PC12, ce SETP, (single engine turbo prop), disposera de toilettes, un argument qui souvent emporte la décision des femmes… Le futur appareil aura un plafond pratique de 31 000 pieds. Côté avionique, Cessna a révélé que l’appareil sera équipé d’une suite Garmin 3000 tactile, avec des écrans haute résolution, radar météo, TAWS, etc. Choix logique, il sera équipé d’une porte cargo de 1,34 cm, apte à des exploitations multi mission. Le nom de la machine sera révélé à AirVenture et son premier vol est prévu pour 2018. Cessna annonce que son SETP sera l’un des plus larges du marché. Côté tarif, il sera proposé officiellement à 4 millions de dollars. Et les lettres d’intention sont d’ores et déjà acceptées. Reste à savoir à qui ce Cessna fera le plus de concurrence. Le Pilatus PC12 semble clairement en ligne de mire, le TBM 930 avec son G3000 dans la foulée. Mais au sein du groupe, on trouve également des biturbopropulseurs