Par Emmanuel Davidson.

En informatique, la nouveauté vient rarement des grandes structures. Ce sont généralement des « David », les « Goliaths » contrôlant le marché grâce à leur poids et à leur force de frappe. Ils repèrent les avancées technologiques inventées par d’autres et les intègrent après du « reverse engineering » ou rachètent les concepteurs originaux.

Nous venons de trouver une exception à cette tendance en testant la version 2.0 du Jeppesen Flitedeck VFR. Nous en sommes particulièrement heureux parce que cela montre l’engagement de la firme américaine sur un marché qui lui était relativement étranger. Cela vous fait sourire ? Considérez simplement les faits suivants : Jeppesen, avant la sortie de Flitedeck VFR et de la révolution des tablettes, ne disposait pas de produit VFR spécifique aux USA. Les fameuses cartes de terrain, en compétition avec celles du SIA depuis des années, n’existaient tout simplement pas en Amérique.

[…]